Accéder à l'Espace famille

Réseaux sociaux

Icone Facebook Icone Twitter Icone YouTube
Icone Instagram Icone LinkedIn

Info@Saran

Agenda

l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter à mon CalendrierSouscrire à Agenda de Saran

Traduire le site

CO'Met, téléphérique des Aubrais : un scandaleux gaspillage d'argent public ! À peine remis de son élection mouvementée, le nouveau président d'Orléans Métropole a dû annoncer l'abandon du délirant projet de téléphérique entre la gare des Aubrais et "le quartier d'affaires" Interives. Toutefois, ces 17 millions d'Euros (moins les pénalités) ne suffiront pas à couvrir l'explosion du coût du projet CO'Met, actuellement en construiction. Prévus aux environs de 100 millions d'Euros, le palais des congrés, la future salle de 10 000 places (!!!) et le nouveau parc des expositions approcheraient désormais les 140 millions d'Euros. La Métropole est aujourd'hui contrainte de commander un audit pour essayer de limiter cet incroyable dépassement. Ce réveil bien tardif ne suffira pas à rétablir les finances intercommunales car la crise économique engendrée par le Covid-19 va durablement peser sur les recettes. Est-il besoin de rappeler ici qui furent les seuls élu-e-s à dénoncer cette dispendieuse obsession pour le rayonnement et le paraître ? Seuls Maryvonne Hautin, Christian Fromentin et Sylvie Dubois ont voté à la fois contre le projet de téléphérique et contre CO'Met. Enfin, la révélation de ces difficultés financières jette un jour nouveau sur les raisons du ralliement de Serge Grouard à Christophe Chaillou. Le nouveau président d'Orléans Métropole ne va-t-il pas devoir annoncer demain l'abandon d'autres grands projets ?

Non au détricotage du service public postal de proximité. Il y a 3 ans, la municipalité de Saran et un collectif de riverains, de postiers et d'élus locaux ont essayé d'empêcher la fermeture du bureau de poste des Aydes, si utile au quartier. La direction régionale de la Poste a même voulu poursuivre en justice un adjoint au maire de Saran qui occupait pacifiquement le bureau avec d'autres élu-e-s de notre groupe. La forte mobilisation a permis de gagner quelques semaines de répit mais ne pouvait suffire à vaincre l'immobilisme du maire d'Orléans et surtout, l'accord initial à la fermeture donné par la maire (d'alors) de Fleury. Depuis, le confinement a démontré toute l'importance des services publics, si malmenés par des décennies d'austérité budgétaire. Alors, oui à l'extension des horaires d'ouverture du bureau du Bourg et oui à la réouverture du bureau des Aydes !

Les élu-e-s de la majorité municipale : Julien BADONI, Thierry BERTHÉLÉMY, Patricia BIKONDI, Alexis BOCHE, Fabrice BOISSET, Khaled BOUCHAJRA, Gwennaëlle BOUCHER, Aziza CHAÏR, Marie DE CARVALHO, Philippe DOLBEAULT, Sylvie DUBOIS, Nadia EL OUAROUDI, Christian FROMENTIN, Mathieu GALLOIS, Armelle GELOT, Catherine HAMON, Maryvonne HAUTIN, Marie-Lise LALOUE-BIGOT, Nicolas LIARD, François MAMET, Fanny PRÉVOT, Olivier RENOU, Avelina RALUY- SAVOY, José SANTIAGO, Josette SICAULT, Romain SUZZARINI, Jean-Paul VANNEAU et Hoirda ZAGHOUANI.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur : www.continuonspoursaran.fr/blog

Dernière mise à jour : 27 novembre 2020